Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Prévention et maladies > Comment gagner la bataille contre les poux, surtout à l'école ?

Comment gagner la bataille contre les poux, surtout à l'école ?

Les poux prolifèrent principalement sur la tête de nos enfants entre 3 et 11 ans. Ces nuisibles qui s’installent dans leurs cheveux ne volent pas et ne sautent que pour profiter d’un rapprochement pour passer d’un individu à l’autre.

Or, c’est à l’école, en maternelle et en primaire, que les enfants jouent très proches les uns des autres, souvent tête contre tête. On estime que 85 % des enfants sont susceptibles d’être infestés durant leur scolarité. Le risque de contamination par les poux est à ce moment-là à son maximum. Lutter contre ces minuscules insectes est une véritable bataille à mener sur le moyen et le long terme.

Comment gagner la bataille contre les poux, surtout à l'école ?

Bien connaître le cycle de vie des poux

Pour combattre efficacement les poux de tête, il est conseillé de bien connaitre leurs caractéristiques et leur mode de reproduction.

Un pou, composé de six pattes munies de griffes, vit sur le cuir chevelu humain pendant environ 30 jours en se nourrissant du sang de la personne, en particulier d’un enfant, où il a élu domicile. C’est cette action qui provoque des démangeaisons qui le plus souvent alertent sur la présence de ces nuisibles dans les cheveux.

Les poux ont la particularité de se reproduire très vite. C’est pourquoi il est recommandé d’appliquer un traitement anti poux dès que leur présence est détectée.

Chaque jour, la femelle pond entre cinq à dix œufs, appelés "lentes", de forme ovale et de couleur claire, que l’on peut confondre avec des pellicules à première vue. Ces lentes se collent solidement à la base des cheveux, principalement dans la nuque, derrière les oreilles et sur les tempes. Contrairement aux poux plus difficiles à apercevoir, les lentes sont visibles et permettent de détecter une infestation. Une astuce pour différencier lentes et pellicules : les premières ne tombent pas en secouant un peu les cheveux, elles sont bien agrippées.

Lorsque l’éclosion de la lente survient, elle libère une nymphe qui devient un pou adulte au bout d’environ 15 jours.

Un pou a une durée de vie très courte, limitée à quelques heures, dès qu’il n’est plus sur un cuir chevelu. Pour survivre, il doit s’alimenter en sang, il lui faut en effet piquer sa proie plusieurs fois par jour.

Les mesures à prendre en cas d’infestation par des poux

Si vos enfants sont touchés par les poux, il est important de les traiter avant qu’ils retournent à l’école, tout comme il est conseillé d’en avertir la direction. Il est également nécessaire de rappeler à vos enfants qu’il ne faut pas échanger bonnets, barrettes ou encore brosses à cheveux avec leurs camarades. Enfin, privilégiez l’attache ou le tressage des cheveux longs.

La recherche de poux

Dès que des symptômes font penser à la présence de poux, il faut partir à la quête de ces nuisibles à l’œil nu ou en passant un peigne à poux dans les cheveux. Chez les enfants, il est conseillé d’ailleurs de procéder automatiquement à cette vérification au moins une fois par semaine.

À l’âge d’aller en maternelle ou en primaire, de nombreuses petites filles ont les cheveux longs. Dans ce cas-là, la bataille contre les poux est plus difficile et plus longue. À savoir : les poux seront plus visibles si vous lavez et si vous utilisez un démêlant pour les cheveux avant de passer le peigne à poux.

Pour être certain d’éradiquer les poux, pensez aussi à inspecter tous les cuirs chevelus de la famille et à traiter toutes les personnes touchées.

Le traitement anti poux

Il existe deux grandes familles d’anti poux en vente en France. D’abord, la famille des insecticides, dont le plus utilisé est le pyrèthre de synthèse ou naturel, qui s’attaque au système nerveux du pou pour le faire mourir. Les poux ont malheureusement développé des résistances face à ce type de produits qui s’avèrent inefficaces dans certains cas.

Des traitements plus écologiques, sans insecticides, ont fait leur apparition sur le marché. C’est le cas de la diméticone par exemple. Cette substance, de la famille des silicones, c’est-à-dire une huile synthétique, agit en enrobant le pou et en bouchant ses orifices respiratoires et excrétoires, entraînant sa mort.

Le lavage des textiles

En plus de traiter les cheveux infestés de poux de nos enfants, pour une éradication complète de ces nuisibles, il faut impérativement laver leurs draps, leurs taies de lit et leurs vêtements dans une machine à laver à 60°C. Le mieux est de pouvoir ensuite les faire passer au sèche-linge. Vous pouvez passer l’aspirateur sur tout ce qui ne peut pas se laver en machine comme les tapis, les matelas, les sièges de voiture, etc.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : i8tzUH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture