Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Prévention et maladies > IMC - Indice de Masse Corporelle : à quoi correspond-il ? Pourquoi le surveiller ?

IMC - Indice de Masse Corporelle : à quoi correspond-il ? Pourquoi le surveiller ?

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) est une norme internationale reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour calculer la corpulence d’une personne, c’est-à-dire la répartition de son poids par rapport à sa taille.

Avec l’IMC, il est possible de dire si une personne est en surpoids, ou, au contraire, est trop maigre. Cet indice permet donc de déceler d’éventuels risques sur la santé en raison de la corpulence d'une personne.

IMC - Indice de Masse Corporelle

Qu’est-ce que l’Indice de Masse Corporelle (IMC) ?

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) permet de calculer très précisément la corpulence d’une personne, c’est-à-dire sa grosseur, son embonpoint, son obésité ou sa maigreur. L’IMC est un indicateur plus précis que le poids car un même poids chez des personnes différentes ne correspond pas forcément à de l'obésité ou à de la maigreur chez ces mêmes personnes. La taille précise en effet leur corpulence générale. L'IMC permet de déceler un excès de masse graisseuse qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé.

La formule de calcul de l’IMC pour une femme ou un homme adulte (18 à 65 ans) est : Poids (kg) / Taille² (m). Le résultat obtenu détermine le niveau de corpulence :

  • plus de 40 = obésité morbide ou massive
  • de 35 à 40 = obésité sévère
  • de 30 à 35 = obésité modérée
  • de 25 à 30 = surpoids
  • de 18,5 à 25 = corpulence normale
  • de 16,5 à 18,5 = maigreur
  • moins de 16,5 = dénutrition

Pour les enfants âgés de 2 à 18 ans, le résultat de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) n’est pas interprété comme celui des adultes et varie entre les sexes, alors que la formule de calcul est la même. L’IMC est reporté dans le carnet de santé de l’enfant sur ce que l’on appelle une "courbe de corpulence" dont l’unité est le percentile. Lorsque l’IMC est supérieur au 97ème percentile, l’enfant est considéré comme obèse. S’il est inférieur au 3ème percentile, l’enfant est en insuffisance pondérale.

À quoi sert l’Indice de Masse Corporelle (IMC) ?

L'IMC indique, notamment aux professionnels de santé, une estimation de la graisse corporelle d’une personne et donc les risques encourus sur la santé liés à la corpulence. Surtout, l’IMC permet d’estimer les risques de maladies, notamment celles liées au surpoids comme les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, les calculs biliaires, les problèmes respiratoires et certains types de cancers.

L’Indice de Masse Corporelle est un outil simple, qui ne nécessite pas de dépenses pour le mettre en œuvre, et c’est le meilleur indicateur pour mesurer la surcharge pondérale et l’obésité, facteurs de nombreuses maladies. Un IMC par exemple supérieur à 30 indique un risque accru de cancer, de problèmes articulaires, d’infertilité et de mortalité. À ce niveau, on estime que l’espérance de vie peut être réduite de 2 à 4 ans. L’IMC permet d’identifier facilement les personnes à risques et de les suivre et les aider à perdre du poids pour leur santé.

Les limites de l’Indice de Masse Corporelle (IMC)

Comme tout indicateur, l’IMC connaît des limites. En effet, il ne s’applique pas à tout le monde de la même façon. Il a été par exemple démontré que l’interprétation de l’IMC en matière de risques sur la santé n’est pas la même pour les personnes de 65 ans et plus. De la même façon, l’IMC n’est pas recommandée chez la femme enceinte ou qui allaite. La prise de poids durant une grossesse est forcément évaluée en fonction de la corpulence de la femme au départ, et non pas selon une norme qui concerne l’ensemble de la population comme l’Indice de Masse Corporelle.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : h6aYif

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture