Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Médecines douces > Étirements : y’a qu’ça d’vrai !

Étirements : y’a qu’ça d’vrai !

EtirementsPourquoi s’étirer ? Ces petits exercices, effectués si possible quotidiennement n’ont que des bienfaits sur notre santé : ils permettent l’apport de nutriments à nos muscles parfois endoloris par le travail ou une mauvaise posture, et réduisent la tension. Côté bien-être, l’étirement améliore la souplesse du corps et vise à éradiquer les crispations et courbatures éventuelles. Mode d’emploi en 3 points.

L’étirement en douceur

Il convient d’adapter chaque exercice à son niveau, et de ne surtout pas forcer si un étirement vous est désagréable : le but n’est absolument pas de se faire mal, mais de "jouer" avec la pression selon votre tolérance et, éventuellement, s’adapter par la suite lorsque le mouvement deviendra plus aisé.

Laisser de côté tout exercice qui vous serait incommode et penser, dans l’idéal, à étirer les parties du corps douloureuses plusieurs fois par jour si vous en avez l’occasion. Sinon, se ménager une "pause étirement" n’est pas inutile : cela prend tout au plus quelques minutes et le jeu en vaut la chandelle, surtout au bureau entre deux photocopies afin de s’accorder un temps de relâchement musculaire.

Quelques exercices ciblés

Pour la zone du cou et des épaules, qui porte souvent toutes les tensions dues à des heures de suite passées les yeux rivés sur un écran, il est important d’effectuer des rotations et des "roulements" régulièrement pour relâcher ces parties du corps. Ainsi, pour le cou, tourner la tête doucement d’un côté puis de l’autre sans bouger les épaules : garder chaque position durant 3 à 5 secondes, répéter trois fois de chaque côté. Ensuite rouler les épaules d’avant en arrière dans un mouvement circulaire et répéter 5 à 10 fois : cela permet de décrisper les deltoïdes postérieurs, muscles de la face externe des épaules qui encaissent les crispations et ont tendance à s’arrondir dans une mauvaise posture.

Et pour les sportifs ?

Dans la pratique sportive, les étirements pratiqués lors de l’échauffement sont habituels. Cependant, il n’est pas obligatoire voire pas du tout recommandé d’effectuer ces exercices systématiquement avant une pratique intense : en effet des études récentes montrent qu’ils ne diminuent pas le risque de blessure et ne participent pas à la récupération musculaire après l’effort.

En réalité, les étirements préliminaires au sport provoquent un phénomène d’inhibition des récepteurs sensibles des muscles, et augmentent le taux de créatine (responsable des courbatures). Il faut voir les étirements comme un entraînement complémentaire, journalier ou hebdomadaire sous forme de séances de 10 à 30mn.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : qBrHjE

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture