Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Médecines douces > Les E.P.S. ou Extraits de Plantes Standardisées : le pouvoir des plantes

Les E.P.S. ou Extraits de Plantes Standardisées : le pouvoir des plantes

Cyprès en E.P.S.Vous aurez peut-être remarqué des "E.P.S." sur le comptoir de votre pharmacie... En effet, de plus en plus de pharmaciens réalisent en officine des préparations magistrales à base d’Extraits de Plantes Standardisées (E.P.S.) : de quoi s’agit-il et, surtout, peut-on vraiment s’y fier et se soigner avec ?

Qu’est-ce que les Extraits de Plantes Standardisées (E.P.S.) ?

On doit ces extraits fluides de plantes fraîches standardisés à Daniel Jean, pharmacologiste, qui a, dans les années 90, mis au point une méthode brevetée d’extraction dite "Phytostandard", qui permet d’extraire tous les composants du végétal en préservant l’intégralité des vertus de ses molécules actives. Pour faire simple, la technique consiste à congeler les plantes à -90°C et à les broyer, avant de procéder à une multi-extraction hydroalcoolique des molécules conservées ensuite dans une solution glycérinée sans sucre et sans alcool.

Bien évidemment cette méthode d’extraction répond à un cahier des charges rigoureux, imposant d’ailleurs la culture bio des plantes. Et tout comme un médicament, l’Agence nationale de sécurité du médicament contrôle les EPS et autorise leur mise sur le marché.

Les EPS bénéficient d’un atout imparable : les pharmaciens y "croient" contrairement à l’homéopathie qui laisse septique une grande partie de la profession. En effet, leur formation les conduit à apprendre les vertus médicinales des plantes inscrites dans la pharmacopée française. De ce fait, ils sont de plus en plus les ambassadeurs des EPS comme médecine alternative et complémentaire permettant de soigner les petits maux du quotidien, d’apaiser le stress ou encore d’atténuer les effets secondaires de traitements lourds.

Les 55 Extraits de Plantes Standardisées (E.P.S.)

Ortie P.A. en extrait de plantes standardisées

On compte aujourd’hui 55 EPS qui peuvent être associés en préparation magistrale, en fonction de leurs vertus, pour soigner de nombreux maux. Ce nombre évoluera très certainement mais la procédure de validation est longue puisqu’elle obéit à de très nombreux contrôles.

Aujourd’hui, les 55 plantes existant sous forme d’EPS sont :

Alchémille, Alfalfa, Artichaut, Aubépine, Avoine, Bardane, Busserole, Canneberge, Caralluma, Cassis, Chardon-marie, Curcuma, Cyprès, Desmodium, Echinacée, Eschscholtzia, Fumeterre, Gattilier, Gentiane, Ginkgo biloba, Ginseng, Grande camomille, Griffonia, Guarana, Hamamélis, Houblon, Marron d’Inde, Mélilot, Mélisse, Millepertuis, Mucuna, Noyer, Olivier, Orthosiphon, Ortie P. A. (partie aérienne), Ortie racines, Passiflore, Pensée sauvage, Pervenche de Madagascar, Piloselle, Pin sylvestre, Pissenlit, Plantain lancéolé, Prêle, Radis noir, Réglisse, Reine-des-prés, Rhodiole, Sauge sclarée, Saule, Scrofulaire, Sureau, Tribulus, Valériane, Vigne rouge.

Comment se soigner avec les EPS ?

Si vous souhaitez essayer de vous soigner à partir d’EPS, demandez conseil à votre pharmacien. Parmi toutes les pharmacies de la ville de Tours, je n’ai pas eu de mal à en trouver une susceptible de m’indiquer une préparation contre la rhinite allergique et ses désagréments : desmodium, cassis et plantain. 5 ml dans un peu d’eau matin et soir durant 6 jours : au bout de 48 h, je n’avais plus aucun symptôme (éternuements, démangeaisons du nez, du palais, des oreilles écoulement nasal, sensation de nez bouché...).

Il existe aujourd’hui peu d’ouvrages sur le sujet, mais si vous souhaitez en savoir plus, procurez vous le livre du médecin grenoblois et président de l’Institut européen des substances végétales, Eric Lorrain "100 questions sur la phytothérapie" (éditions La Boétie - 12,50 €).

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

2 commentaires

Écrit par barray le 19/09/2014 à 10h27

Bonjour,
On vient de me prescrire un EPS "piloselle, radis noir, curcuma". Pouvez-vous svp me donner le prix de cet EPS ? quantité pour un mois à raison d'une cuillère à café par jour
Cordialement.
Yves

Écrit par Melrose le 21/10/2014 à 09h23

J'ai récemment acheté un EPS en flacon de 150 ml pour 19,90 € mais je pense que les tarifs varient selon les pharmacies ?
Comme une cuillère à café contient 5 ml, le calcul correspond à un petit problème de math... Ce flacon vous ferait pile-poil 1 mois !

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : QxwaYR

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture