Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Prévention et maladies > Le moluscum : définition, le reconnaitre et comment le traiter

Le moluscum : définition, le reconnaitre et comment le traiter

Molluscum contagiosum

Les enfants sont souvent en proie à des maladies infectieuses comme la roséole ou la varicelle. Il est en de même pour une maladie très virulente connue sous le nom de molluscum contagiosum.

C’est un virus qui appartient à la famille des pox virus qui génèrent des pustules et sont assez difficiles à éradiquer. Celui-ci se propage par simple contact de la peau et est considéré comme une MST chez les adultes.

Néanmoins, il n’y a pas lieu de paniquer car ce virus disparaît de lui-même au bout d’un certain temps. Cependant, il peut être gênant chez l’enfant car il peut se transformer en eczéma et faire l’objet de grandes démangeaisons. Faire suivre un traitement est donc une solution à ne pas écarter pour guérir la maladie au plus vite.

Molluscum : très virulent mais bénin

Chez l’enfant, le molluscum se propage par contact physique qui est évidemment favorisé en période de scolarité. Si le cas se présente, l’éviction scolaire est à envisager jusqu’à l’éradication du virus. Ce virus se manifeste en provoquant l’éruption de petites excroissances de couleur blanche ou de même couleur que la peau. Le molluscum devient rouge lorsqu’il commence à disparaître.

Chez l’enfant, il se situe généralement sur le visage, le cou, les aisselles, les bras, l’abdomen, les fesses puis sur les cuisses. Chez les adultes ou les adolescents, les boutons se situent sur les parties génitales. Il se distingue surtout des autres virus par la présence d’une masse blanchâtre à moitié solide lorsqu’on y exerce une pression. Il est alors déconseillé de faire sortir cette masse au risque de favoriser la propagation du virus sur la zone en question. Sinon, désinfectez-vous les mains et la zone touchée si celle-ci se crève par inadvertance ou si vous avez décidé de le faire.

Les modes de contagion du molluscum

Le virus peut se transmettre facilement par voie directe ou indirecte. Très contagieuse, la contamination peut se faire par contact physique ou en touchant les affaires en tissus de l’individu déjà contaminé. La contamination se fait aussi lors des activités sportives lorsque les contacts entre les enfants sont importants lors des séances de piscine, de sport de contact ou autre sport collectif par exemple.

Chez l’adulte et l’adolescent, il se transmet surtout pas voie sexuelle. La période d’incubation de la maladie est de quelques semaines mais les boutons peuvent ne pas apparaître tout de suite. Ce qui représente un réel danger, car l’individu contaminé peut transmettre la maladie sans en avoir conscience.

Les traitements du molluscum à suivre en cas de contamination

Les premiers réflexes à avoir c’est de voir votre médecin s’il y a apparition des symptômes. Cela vous permettra de vérifier qu’il s’agit bien de la maladie ou d’une autre pathologie. Si le cas se présente, votre médecin peut l’éliminer par le grattage des molluscums avec une curette.

Cette pratique peut paraître douloureuse mais le médecin appliquera une crème anesthésiante sur le bouton une heure auparavant donc il n’y a rien à craindre. Le traitement à l’azote liquide représente un meilleur moyen d’éradiquer le virus. Cela consiste à détruire le bouton avec le froid intense. Des petites cicatrices peuvent apparaître après les opérations mais l’utilisation de crème sera prescrite pour les faire disparaître petit à petit.

Crédit photo : Evanherk from nl via Wikimedia Commons

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : HAwQYv

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture