Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Nutrition > Petit-déjeuner des enfants : obligatoire ou non ?

Petit-déjeuner des enfants : obligatoire ou non ?

Petit-déjeuner des enfants

Depuis toujours, on entend dire que le petit-déjeuner des enfants est indispensable pour pouvoir suivre intellectuellement à l'école sans coup de fatigue. Déjà mis à mal il y a quelques mois, ce "dogme" du petit-déjeuner qui serait sacré l'est une fois de plus aujourd'hui.

Inutile de forcer les enfants récalcitrants à manger le matin

Au lever, bien des enfants, comme également de nombreux adultes, rechignent à avaler leur bol de chocolat au lait, leurs céréales ou leurs tartines. Que faire ? Les forcer en les menaçant, se fâcher, les punir ?... Pas facile d'autant que le matin, c'est souvent la course dans bien des foyers !

Le pédiatre nutritionniste Patrick Tounian met les pieds dans le plat, quoi qu'en disent et pensent une partie de ses confrères. Selon lui, chaque personne est différente et sa nourriture doit s'adapter à son métabolisme : si un enfant est vif le matin, suit bien à l'école, joue et se dépense sans compter jusqu'au déjeuner, il n'y a pas lieu de le forcer à manger le matin alors qu'il n'a pas faim et n'en a donc pas envie. En revanche, un enfant qui a un coup de barre dans la matinée avec une baisse d'attention et une apathie soudaine, doit pouvoir prendre une collation : pour ce faire, il convient de lui glisser dans son cartable quelques madeleines, une compote, un yaourt à boire ou une brique de lait par exemple ; il pourra ainsi prendre son petit-déjeuner lorsqu'il en éprouvera l'envie.

Lorsque les professeurs mettent en avant le ventre vide pour justifier la baisse de concentration du milieu de matinée, cela peut venir de la faim mais aussi d'un coucher trop tardif...

Que manger au petit-déjeuner ?

Petit-déjeuner obligatoire

Selon ce pédiatre nutritionniste, le menu du petit-déjeuner doit être fonction des envies. En effet, l'équilibre alimentaire entre les produits laitiers, la viande, le poisson, les fruits et les légumes se calcule sur la journée, et même sur la semaine. Exit donc le petit-déjeuner idéal qui serait constitué du trio fruit, produit laitier et céréales.

Et tout cela est aussi valable pour les adultes. Alors qu'avant on préconisait un petit-déjeuner solide, déjeuner copieux et un dîner léger, aujourd'hui le temps consacré au déjeuner est réduit donc on mange plutôt léger pour compenser davantage le soir lorsqu'on est en famille et qu'on a le temps de profiter et d'apprécier son repas.

Finalement, toutes ces études poussant à faire manger nos enfants le matin ne seraient-elles pas commanditées par les services marketing des marques de céréales et de produits laitiers ? Quand on voit le développement qu'ont connu ces rayons depuis quelques années dans les supermarchés, il n'y aurait rien d'étonnant !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hKT4Rd

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture