Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Médecines douces > Le microkiné : vous connaissez ?

Le microkiné : vous connaissez ?

La microkinésithérapie

La microkinésithérapie est assez peu connue, du moins il me semble : je ne connaissais pas jusqu’à récemment, bien que je sois plutôt "connaisseuse" et adepte de ce qu’on appelle les médecines douces ou parallèles. Une amie m’en avait parlé, il y a plusieurs années, en m’expliquant comment, par cette technique, elle avait enrayé des problèmes qu’elle avait, ainsi que ses enfants. Je me suis donc décidée à aller consulter un microkinésithérapeute.

Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un microkiné est un kinésithérapeute diplômé d’état, ou plus rarement, un médecin qui s’est formé à cette technique. La microkinésithérapie est une technique micropalpatoire réalisée avec les mains : ces gestes visent à repérer les traces d’agressions dont sont porteurs différents tissus de l’organisme en dysfonctionnement. Le praticien va donc aider au déclenchement des mécanismes d’autocorrection du corps pour restaurer la vitalité de tous ces tissus.

Quand notre corps subit une agression, nous développons automatiquement et naturellement des mécanismes qui vont combattre et supprimer les méfaits de cette agression (cicatrisation d’une plaie, consolidation d’un os suite à une fracture, anticorps...) mais il peut arriver que cela échoue, que le corps rejette mal l’agression : les tissus agressés vont donc continuer de porter des séquelles, ce qui va se manifester par leur dysfonctionnement.

L’intervention du microkinésithérapeute va relancer les mécanismes d’auto-correction qui n’avaient pas bien fonctionnés. Les tissus vont ainsi rapidement reprendre leur aspect normal, et le patient va retrouver ses fonctions initiales. Le microkiné peut ainsi revenir sur des agressions subies plusieurs années auparavant.

L’intervention du microkinésithérapeute

Palpations du microkinésithérapeute

Ma surprise a été de constater qu’il ne s’agissait pas de manipulations corporelles "fortes" comme un ostéopathe ou un étiopathe mais plutôt de touchers ponctuels ici et là, comme des palpations, qui permettent d’ailleurs de rester habillé.

Le microkiné a décelé, chez l’un de mes proches, un évènement fort émotionnellement qui s’était produit il y a 15 ans et qui lui avait laissé des séquelles douloureuses psychologiquement. Lors de la deuxième séance, cette "cicatrice" n’apparaissait plus, elle avait été auto-corrigée, et il semble bien que le "désordre" émotionnel soit en train de se remettre en place.

Pour ma part, c’est une intoxication alimentaire qui m’avait totalement bouleversé les fonctions digestives en me faisant souffrir que le microkiné a identifié et corrigé, alors que mon médecin traitant m’avait traité pour une infection urinaire que l’analyse d’urine avait aussi écartée...

J’ai donc pu constater que l’intervention pouvait se faire aussi bien sur des agressions infectieuses, toxiques et carentielles que sur des lésions "de mémoires" liées aux émotions conscientes ou non.

Deux séances maximum espacées d’1 mois sont nécessaires, seulement : si rien ne s’est amélioré à l’issue de ces 2 séances, inutile d’insister, soit vous n’êtes pas réceptif à cette technique, soit votre souffrance relève d’un autre praticien. C’est aussi intéressant et rassurant d’entendre cela ! Une dernière précision qui n’est pas anodine : le prix de la séance (environ 30 mn) varie de 45 à 48 €, sachant que certaines mutuelles prennent en charge ces frais en partie.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : sfEzf7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture