Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Prévention et maladies > La cigarette électronique : risquée ou pas ?

La cigarette électronique : risquée ou pas ?

Vapoteur

L'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) vient de rendre publique, hier, une étude sur l’usage de la cigarette électronique en France, qui se développe de plus en plus si l'on se fit simplement aux boutiques qui fleurissent un peu partout (le marché est estimé à plus de 2 milliards de dollars par an !).

Baromètre Santé Inpes 2014

Durant 1 an, l’Inpes a mené l'enquête sur un échantillon de grande taille afin de mieux cerner l'utilité de la cigarette électronique comme aide à l’arrêt du tabac.

Pas de surprise, il s'avère que la gestuelle est préservée avec la e-cigarette, mais par contre, vous ignoriez sans doute que, selon ses caractéristiques, la cigarette électronique est classée par l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), soit comme un produit de consommation courante (pas de nicotine), soit un médicament (si elle contient de la nicotine).

L'étude de l'Inpes confirme l’engouement des Français pour ces e-cigarettes : 99 % des français la connaissent ce qui justifie sans doute l'introduction du verbe "vapoter" dans les Larousse et Robert 2015 !

On dénombre, pour son utilisation, seulement 26% des 15-75 ans qui l'ont testée, 6% de vapoteurs (dont 3% de vapoteurs quotidiens). Quant au profil type du vapoteur, l'étude le décrit comme plutôt jeune, masculin et avec un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac...au final assez proche de celui des fumeurs.

L'ancienneté d’utilisation de la cigarette électronique est de 4 mois en moyenne, en 2014 : 47% l'utilisaient depuis moins de 3 mois et 9% depuis plus d’un an.

Et où vapote-t-on alors ? 84% vapotent à leur domicile, 77% à l’extérieur, 36% au travail, 27% à l’intérieur des restaurants, bars, cafés, boites de nuit, 5% à l’école et 0,1% en voiture.

On remarque que la cigarette électronique est beaucoup plus attractive pour les fumeurs puisque 86% des vapoteurs utilisent des cigarettes électroniques avec nicotine et 98% des vapoteurs sont ou ont été fumeurs, sans compter qu'environ 24% des fumeurs ne l’ayant jamais utilisée déclarent avoir l’intention de le faire.

Pourquoi choisir la cigarette électronique ?

Statut tabagique des vapoteurs

N'oublions pas qu'un fumeur est addict à la nicotine, donc la e-cigarette ne le prive pas de sa dépendance : les trois quarts des vapoteurs affirment utiliser la cigarette électronique comme substitut à la cigarette ordinaire.

En plus, le coût de la cigarette électronique est moindre que celui des cigarettes normales : 71% des fumeurs vapoteurs et 66% des ex-fumeurs vapoteurs entendent faire ainsi des économies.

Et puis, 66% des fumeurs vapoteurs et 80% des ex-fumeurs vapoteurs ont fait ce choix en pensant que la "version électronique" était moins mauvaise pour leur santé.

La législation liée à son utilisation étant actuellement moins stricte que pour la cigarette ordinaire qui est, elle, interdite dans les lieux publics, cela confère un attrait supplémentaire à la e-cigarette, avec également le respect des autres ou encore le goût ou la simple curiosité.

Pour beaucoup, notamment les fumeurs vapoteurs, la cigarette électronique est vue comme une aide à l’arrêt du tabac : 88% d’entre eux estiment qu’elle leur permet de réduire le nombre de cigarettes ordinaires fumées (et 82% qu’elle pourrait les aider à arrêter de fumer) ; 82% d’entre eux affirment qu’elle leur a permis de réduire leur consommation de tabac de 8,9 cigarettes par jour et 68% disent avoir envie d’arrêter de fumer, contre 54% des fumeurs non-vapoteurs.

Les fumeurs-vapoteurs sont donc plus motivés que leurs homologues "fumeurs-simples" pour décrocher du tabac.

(photo : Inpes)

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3bqWAK

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture