Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Prévention et maladies > Le sucre, point trop n'en faut !

Le sucre, point trop n'en faut !

Sucre blanc et sucre roux

Dans le cadre du le Programme national nutrition santé (PNNS), depuis 2007, la loi impose aux communicants de mentionner dans leurs publicités des messages sanitaires tels que celui-ci par exemple : "Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé". Et pourtant, une étude américaine publiée dans le compte-rendu de l’Académie américaine des sciences (PNAS) ces jours-ci, vient de démontrer que manger du sucre favorise la bonne entente d’un couple !

Le sucre, bon pour le couple...

Le sucre adoucit les moeurs, c’est un peu la conclusion de cette étude menée durant 21 jours auprès de 107 couples mariés par Brad Bushman, professeur de communication et de psychologie à l’Ohio State University (USA). A priori, selon le niveau de glucose dans notre sang, nos réactions seront différentes : moins il y en a et plus nous serons agressifs, plus le glucose est présent, plus nous serons conciliants, notamment avec l’être aimé !

Pendant la durée de l’expérimentation, le taux de glycémie de Monsieur et Madame a été relevé chaque soir, et les couples ont parallèlement consigné de façon journalière leur satisfaction concernant leur relation de couple.

Cette dernière impression était mesurée de façon assez ludique puisqu’ils devaient enfoncer des épingles dans une poupée vaudou en fonction de leur niveau d’agressivité à l’égard de leur conjoint !... Et donc, il fut constaté que plus le niveau de glucose dans le sang était faible, plus ils avaient enfoncé un nombre important d’aiguilles dans la poupée.

Par prolongement, les auteurs de cette étude concluent que la faim nuit aux bonnes relations sociales et conjugales puisqu’elle rend agressif et peu conduire jusqu’aux violences conjugales par manque de maitrise de soi du fait d’une carence en énergie, c’est à dire en sucre.

...mais le sucre : à consommer avec modération

D’autres études ont montré, bien évidemment, que consommer trop de sucre est une menace pour la santé publique puisque cela entraine une augmentation du diabète, de l’obésité, des maladies cardio-vasculaires, des cancers... à l’origine de plus de 35 millions de morts chaque année dans le monde.

Sucre roux complet

Ce sont surtout les populations les plus défavorisées qui sont concernées car les produits les moins chers sont souvent bourrés de fructose utilisé comme additif. Sous cette forme, le fructose aurait, en outre, des effets toxiques sur le foie semblables à ceux de l’alcool, et entrainerait également une dépendance.

On a bien instauré, en France, une taxe sur les boissons sucrées, on a aussi interdit la différence de teneur en sucres ajoutés essentiellement dans les produits laitiers et les boissons, entre la métropole et les DOM-TOM. Mais malheureusement, il faut savoir que le lobby de l’industrie sucrière exerce des pressions de poids sur les pouvoirs publics : n’oublions pas que la "Semaine du goût" est financée par la filière du sucre.

Pour autant, il n’est pas question de se passer de sucre puisqu’il fait partie de nos apports nutritionnels journaliers nécessaires, mais mieux vaut éviter le sucre blanc, composé quasi-exclusivement de saccharose, dans les aliments transformés (yaourts sucrés aromatisés) et préférer le sucre roux complet qui a gardé ses vitamines, fibres et minéraux, à ajouter à un yaourt nature !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3WR4Ks

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture