Vous êtes ici : Les actualités > Actualités > Le Premier ministre met le paquet sur les mesures de santé

Le Premier ministre met le paquet sur les mesures de santé

Augmenter les vaccins obligatoires pour les bébés

Le Premier ministre, Edouard Philippe, prononçait son discours de politique générale devant les députés, mardi 4 juillet 2017. Contre toute attente, les mesures relatives à la santé sont apparues comme prioritaires, correspondant au programme du candidat Emmanuel Macron. Agnès Buzyn la ministre des Solidarités et de la Santé en avait déjà évoqué certaines.

Le prix du paquet de cigarettes à 10 euros

La hausse du prix des cigarettes et du tabac a toujours été controversée : les associations de défense des non-fumeurs et les tabacologues y sont favorables, invoquant le prix comme frein à la consommation ; les fumeurs sont majoritairement contre y voyant du racket fiscal et une inégalité sociale puisque ce sont les moins aisés qui vont en être les victimes, sans oublier que la contrebande va s'organiser inévitablement.

Augmenter les vaccins obligatoires pour les bébés

Aujourd'hui, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP), sauf qu'ils sont introuvables depuis 2008 sans être associés avec d’autres. On parle, hypocritement, de difficultés d'approvisionnement !

L'objectif est de rendre les huit autres qui sont seulement recommandés actuellement, obligatoires, ce qui conduirait à 11 vaccins obligatoires pour les moins de 18 mois : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C.

L'argument des autorités est de rappeler que des maladies que l'on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire, comme la rougeole (10 morts depuis 2008 en France). Les anti-vaccins voient là une fleur accordée aux laboratoires pharmaceutiques dont le lobbying paye et s'insurgent contre les effets secondaires éludés notamment des adjuvants comme l’aluminium que certains contiennent.

Un meilleur remboursement des lunettes, dents, prothèses auditives

Le Premier Ministre a dit que "d’ici la fin du quinquennat, tous les Français auront accès à des offres sans aucun reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives". C'est très bien mais on ignore comment il va financer cela vu le déficit de nos comptes sociaux, sachant qu'il prévoit que la Sécurité sociale atteigne l'équilibre "à l'horizon 2020"....

Un plan de lutte contre les déserts médicaux est également prévu ainsi qu'une revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, dès l'année prochaine.

Écrit par Nathalie le 05/07/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8kQiZ3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir