Vous êtes ici : Les actualités > Actualités > Antibiorésistance : stop aux prescritpions systématiques d'antibiotiques !

Antibiorésistance : stop aux prescritpions systématiques d'antibiotiques !

Antibiorésistance

La Semaine mondiale 2016 pour un bon usage des antibiotiques se déroulait du 14 au 20 novembre 2016. Consumers International, fédération mondiale indépendante de protection des consommateurs, avec l’UFC-Que Choisir, en ont profité pour demander au Conseil de l’Union Européenne d’entériner les propositions du Parlement Européen qui visent à mieux encadrer l’utilisation des antibiotiques dans les élevages.

L’antibiorésistance, un vrai risque

L'antibiorésistance entraine des décès estimés à 25.000 en Europe. La raison est double : d'une part, les médecins prescrivent trop d'antibiotiques, et d'autre part, les éleveurs piquent trop leurs animaux (63 % des consommations d’antibiotiques en France).

Par voie de conséquence, l'efficacité des antibiotiques est menacée tandis que les bactéries pathogènes deviennent toujours plus résistantes.

Bien utiliser les antibiotiques

"Les antibiotiques, c'est pas automatique" : cet ancien slogan du Ministère de la Santé s'applique aussi aux éleveurs qui ne devraient donner des antibiotiques à leurs animaux qu'en cas de maladie déclarée, plutôt que de les utiliser en prévention à tout le cheptel (dans plus de 90 % des cas).

Les antibiotiques les plus récents (les céphalosporines et les fluoroquinolones) sont considérés comme l’ultime recours lorsque les autres molécules se révèlent inefficaces sur les germes les plus résistants. Pour préserver leur efficacité sur l'Homme, il ne faut pas les utiliser dans les élevages : c'est pourtant ce qui se produit.

La diffusion dans l’environnement de bactéries résistantes à un ou plusieurs antibiotiques, tout au long de la chaîne alimentaire due à des mauvaises pratiques contribuent à des contaminations généralisées qu'il serait possible d'éviter.

Que peut l'Union Européenne ?

Les Parlementaires Européens se sont prononcés pour un renforcement de la réglementation sur les antibiotiques dans les élevages. Il faut que les Etats membres réunis au sein du Conseil de l’Union Européenne :

. entérinent les mesures votées par le Parlement Européen visant à interdire l’usage préventif des antibiotiques, et à réserver les antibiotiques critiques à la médecine humaine ;

. suppriment toute incitation financière à la prescription d’antibiotiques pour les vétérinaires, afin d’aboutir à une réforme pleinement ambitieuse.

Écrit par Nathalie le 24/11/2016
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Abaq le 28/11/2016 à 21h27

Bonjour,

c'est vrai que la résistance bactérienne aux antibiotiques constitue un problème majeur pour les années à venir!

Certaines études montrent même qu'à l’échelle mondiale, en 2050, ces bactéries multi-résistantes pourraient être responsables de plus de 10 millions de décès, soit plus que le cancer.

Bonne journée

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : edmAg7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir