Vous êtes ici : Les actualités > Actualités > Hippocrate, le film de Thomas Lilti

Hippocrate, le film de Thomas Lilti

Hippocrate de Thomas Lilti

Aujourd’hui, 3 septembre 2014, sort en salles, le film de Thomas Lilti, "Hippocrate". Décidément, la médecine a le vent en poupe dans les fictions. Non contents de s’être gavés des séries TV comme Urgences, Dr House ou encore Grey’s Anatomy, voici que nos chers docteurs crèvent le grand écran des salles obscures !

Hippocrate : le pitch

Le jeune interne, Benjamin, joué par par Vincent Lacoste (vu en 2009 dans "Les beaux gosses" de Riad Sattouf), débute son premier stage d’interne dans le service de son père, lui aussi médecin, dans un hopital parisien réputé. Il envisage sa future carrière professionnelle comme un sacerdoce, une vocation, un métier de reconnaissance. Et puis, petit à petit, le film va montrer les doutes qui l’assaillent sur la responsabilité qu’il porte, sur la détresse et la misère humaine, ainsi que sur la sincérité défaillante du milieu. Ses discussions avec son ami Abdel (interprété par Reda Kateb) le conduisent à s’interroger sur son choix de carrière.

En effet, comme dans un documentaire, on découvre que l’hôpital est un petit monde de pouvoir très hiérarchisé : sans les nombreux médecins étrangers, il ne fonctionnerait pas, mais on refuse de leur attribuer le statut qu’ils devraient avoir. Du coup, ils sont pris de haut par leurs confrères français. Et puis, le film donne à réfléchir sur l’erreur médicale ou la fin de vie... L’absence de moyens matériels et humains tout comme l’ampleur des tâches administratives sont parfaitement montrées et sont criantes de vérités sur le mauvais état de nos institutions de santé publique.

Vincent Lacoste

Des fois, on comprend que les aspirants médecins fassent des fêtes aussi débridées car la pression est telle...

Le réalisateur : Thomas Lilti

Thomas Lilti a la particularité très singulière d’être à la fois cinéaste et médecin. Il sait donc de quoi il parle et maitrise le sujet, c’est le moins qu’on puisse dire. Aujourd’hui, il fait encore quelques remplacements ponctuels en tant que médecin généraliste mais poursuit sa carrière de réalisateur puisqu’il signe là son deuxième long métrage et en a déjà un troisième dans la tête.

Durée : 102 mn. Avec Vincent Lacoste, Jacques Gamblin, Reda Kateb, Marianne Denicourt...

Écrit par Didier le 03/09/2014
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Qp5iUQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir