Vous êtes ici : Les actualités > Actualités > Canicule info service au 0800 06 66 66

Canicule info service au 0800 06 66 66

Avec les fortes chaleurs, aucun ministre ne souhaite que se reproduise le phénomène de 2003 au cours duquel une surmortalité avait été enregistrée notamment auprès des personnes âgées dépendantes, fragiles ou gravement malades. Pour éviter qu'une telle catastrophe sanitaire ait lieu, un téléphone "Canicule info service" a été mis en place par le ministère de la Santé ce mercredi 24 août 2016 à 9 h.

Une vigilance orange canicule qui s'étend

De 14 départements qui étaient placés en alerte orange à la canicule par Météo France, ce matin, ce sont maintenant 37 départements qui le sont, jusqu'à samedi, du fait de fortes chaleurs ou canicule durable, avec des températures pouvant dépasser les 35°C. Cela couvre les régions du sud-ouest, le centre, jusqu'au Nord en incluant l'ouest de la Lorraine.

vigilance canicule du 24 août 2016


Le niveau de veille saisonnière du Plan national d'alerte canicule est en place depuis le 1er juin jusqu'au 31 août 2016. Mais le ministère de la Santé a, en plus, mis en place la plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) "Canicule info service ", joignable au 0800 06 66 66, de 9h à 19h : elle a pour mission d'aider à se protéger de la chaleur et d'informer sur les précautions à prendre, notamment à l’occasion des retours de vacances.

Rappel des précautions sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs

  • boire beaucoup d'eau, fréquemment et abondamment, même sans soif,
  • porter un chapeau et des vêtements légers, et rester au moins 3h par jour dans un endroit frais,
  • s'humidifier régulièrement avec un brumisateur ou en prenant une douche,
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes.

Les symptômes d'un "coup de chaud" commencent par une fièvre supérieure à 40 degrés, une importante soif, un mal de tête pouvant entrainer une perte de connaissance. Les personnes âgées ou atteintes d'un handicap, d'une maladie chronique ou dépendantes, les nourrissons et les jeunes enfants risquent le plus les coups de chaleur.

Il est évidemment déconseillé aux sportifs de pratiquer leur activité, et les travailleurs exposés à la chaleur doivent adapter leurs horaires pour éviter les heures les plus chaudes.

La consommation d'alcool, de drogue ou de certains médicaments, la dénutrition, l'obésité, la pollution atmosphérique ou un habitat non isolé contre la chaleur sont des facteurs aggravants pouvant entrainer des problèmes de santé liés aux fortes températures.

Si vous ressentez les symptômes du "coup de chaud", appelez un médecin ou le 15 (SAMU - Service d'aide médicale urgente), le 18 ou le 112 (pompiers).

Écrit par Sophie le 24/08/2016
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : XkZ4hG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir