Vous êtes ici : Les actualités > Actualités > Médicaments sans ordonnance désormais en vente sur internet

Médicaments sans ordonnance désormais en vente sur internet

Ca y est, vous pouvez depuis aujourd’hui, vendredi 12 juillet 2013, acheter vos médicaments qui ne nécessitent pas de prescription par ordonnance, sur internet mais uniquement sur des sites de pharmaciens. On n’en est pas encore à acheter ses sirops et aspirines au drive du coin, en même temps que le lait, le jambon et le papier hygiénique. Quoique…ça pourrait venir puisque l’Autorité de la concurrence se penche sur la question de la vente de certains médicaments hors des pharmacies. Verdict avant la fin de l’année.

Vers une ouverture partielle du monopole officinal

Jusqu’à maintenant, les pharmacies jouissent d’un monopole et nombreuses sont les officines qui ne voient pas d’un très bon œil cette faille qui se dessine avec l’élargissement éventuel du e-commerce de médicaments hors de leurs boutiques.

Le but de tout cela est très clair comme l’a rappelé l’Autorité de la concurrence : "permettre aux consommateurs de bénéficier de tarifs plus attractifs pour leurs achats de médicaments d’auto-médication" . Tout le monde l’a déjà constaté : dans une pharmacie, par exemple, mon produit contre l’état grippal Infludo est vendu 4,90 € tandis que chez le concurrent qui est 400 m plus loin, le même produit est affiché à 7,60 €, et les disparités peuvent aller de 1 à 4 ! C’est essentiellement sur ces produits non remboursables que les pharmaciens font leur marge, il ne faut pas se leurrer.

Vérifier que le site est bien celui d’une pharmacie réelle

Il faut être vigilant car il y a fort à parier que des sites qui ne seront pas le "prolongement virtuel" d’une pharmacie réelle, vont fleurir pour proposer à la vente certains de ces 4000 médicaments délivrés sans ordonnance. Pour être sûr de ne pas avoir affaire à des contrefaçons, rendez-vous sur les sites de l’ Ordre National des Pharmaciens et du ministère de la Santé où vous trouverez la liste des sites de pharmacies autorisés.

Un seul but : la baisse des prix des médicaments

Afin d’éviter les risques de collusion entre les pharmacies et l’industrie pharmaceutique, aucun lien vers les laboratoires ne pourra être créé sur le site de vente en ligne. Comme au comptoir de la pharmacie, c’est un pharmacien qui "délivrera" vos médicaments et préparera votre commande, qu’il vous enverra par La Poste ou qu’il vous livrera lui-même.

Bien sûr, certains pharmaciens vont déposer des recours pour faire annuler cette ouverture partielle du monopole officinal, mais je crains que l’avenir soit là, dans la baisse du prix des médicaments pour le patient-consommateur final. Et ce sont ceux qui vont surfer les premiers sur ce e-commerce qui sortiront gagnants !

Écrit par Didier le 12/07/2013
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : CBGgmk

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir