Vous êtes ici : Les dossiers santé et bien-être > Nutrition > Sel, sodium et potassium : besoins en apport quotidien

Sel, sodium et potassium : besoins en apport quotidien

marais salants

Nous connaissons tous les méfaits d’une trop forte consommation de sel sur notre santé. Aussi, il est temps d’apprendre à maîtriser ses apports pour se protéger des risques des maladies cardiovasculaires, de l’ostéoporose ou encore des maladies des reins.

Sel, sodium et potassium : quelles relations ?

Utilisé depuis le Moyen-âge, le sel a pour principal objectif de rehausser le goût de nos repas : on parle d'exhausteur de goût. D’origine marine, il est récolté dans les marais salants situés près de la mer ou encore dans des mers de sel gemme. Le sel est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Mais comme il n’est pas fabriqué naturellement par notre corps, il doit provenir de notre alimentation. Il faut savoir que ce produit contient un certain nombre de minéraux parmi lesquels figure le sodium.

Il s’agit d’un autre minéral indispensable dans l’état d’hydratation de l’organisme. On le retrouve dans le sang et le liquide extracellulaire qui renferme les cellules. Le sodium va permettre aux cellules de laisser passer tous les nutriments dont elles ont besoin pour leur bon fonctionnement. Après intégration dans la cellule, le sodium a fini son travail et doit alors être évacué, sans quoi, les cellules resteraient gonflées. C’est à ce stade qu’intervient le potassium qui facilitera l’élimination du minéral grâce à un mécanisme de "pompes".

On l’aura compris, pour une meilleure santé et une tension artérielle bien régulée, il est nécessaire d’avoir un ratio équilibré entre sodium et potassium. Tout l’enjeu de notre alimentation réside donc dans la quête de ce parfait équilibre : moins de sodium, suffisamment de potassium.

Les recommandations de l’OMS

Notre alimentation actuelle est marquée par une trop forte présence de sel, entraînant un déséquilibre entre les quantités de sodium/potassium. Cela a des impacts néfastes sur la santé. Une forte consommation de sel est effectivement source de maladies cardiovasculaires et d’hypertension artérielle. Un excès peut conduire à un cancer de l’estomac.

Mais ce n’est pas tout. Trop de sel pourrait favoriser l’apparition d’ostéoporose. Afin d’éviter tous ces problèmes de santé, l’OMS a émis ses recommandations quant à la consommation idéale de ce condiment. Ainsi, une personne adulte ne devrait consommer que 5 g de sel par jour, équivalent à 2 g de sodium. La consommation des enfants, quant à elle, dépend de leur dépense en énergie, de leur poids et de leur taille.

Commet réduire alors ses apports en sel ?

apport en sel

Le sodium est naturellement présent dans divers aliments. Toutefois, ce sont les aliments industriels qui en contiennent énormément à l’instar des gâteaux apéritifs ou encore des chips. Il est conseillé de privilégier les légumes "sans sel ajouté" et la volaille maigre ou le poisson frais plutôt que les charcuteries sous vide ou les viandes emballées sous vide. A la place du sel, vous pouvez utiliser des épices ou encore des herbes afin de relever le goût de vos plats.

Pour augmenter le taux de potassium dans votre organisme, misez sur certains aliments particuliers. Au niveau des légumes, les épinards, les brocolis, les courges et les choux sont conseillés. Côté fruit, faites le plein d’abricots secs, d’ananas, d’agrumes et de bananes. Il est également recommandé de consommer des fruits oléagineux comme les noisettes et les amandes ainsi que les légumineuses tels que les lentilles, les pois secs ou encore les haricots secs.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : x3HWxQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture